Quels outils sont nécessaires pour la pose de papier peint ?

Afin de faire un travail le plus net possible, que ce soit pour l’arrachage ou la pose de papier peint, vous aurez besoin d’un bon outillage. Dans cet article, passons en revue les ustensiles nécessaires pour être bien équipé durant l’ouvrage.

Les incontournables

Évidemment, on songe presque immédiatement à la fameuse table à tapisser. Certains bricoleurs auront peut-être envie d’utiliser une table à repasser mais il faut reconnaître qu’on est vite limité 🙂 Il faut donc une table prévue pour les préparatifs de découpe du papier peint et son encollage. A défaut de vous en procurer une dans un magasin de bricolage ouvert le dimanche à la dernière minute, vous pourriez envisager d’utiliser une table de votre environnement pourvu que vous songiez à la protéger des découpes et de la colle. Le mieux dans ce cas est donc de vous orienter vers une porte isoplane que vous coucherez ou une planche propre posée sur deux tréteaux.

Un sceau à colle rond sera l’idéal pour la colle et notamment pour la mélanger à l’aide d’une spatule ou d’un bâton de bois (bien lisse le bâton de bois).

Une brosse à encoller conçue parfaitement pour l’effet sera utile. Elle doit être large et épaisse, rectangulaire, permettant d’appliquer la colle sur les lés. Si vous avez le choix, portez votre dévolu sur les brosses à encoller en soies naturelles.

Un cutter à lame tronçonnable ou cassable sera utilisé avec un couteau à enduire pour araser et couper au niveau des angles, des plinthes en bas des murs et des différents reliefs de la pièce. Il pourra être de manière idoine complété avec un porte-lame dit Rasoir pour les coupes doubles.

Une paire de ciseaux tranchants, voire des ciseaux de colleur à lames inoxydables à bout rond de trente centimètres de long permettront quant à eux de découper des bandes de papier peint.

Une brosse de tapissier qui peut être aussi un balai de colleur vous sera utile, avec ses poils synthétiques, pour maroufler le papier sur le mur afin de supprimer les bulles d’air et les plis.

Un escabeau pour la mesure des murs, l’affichage et l’arasage des lés. Exceptionnellement, vous pourriez avoir besoin également d’une échelle mais l’escabeau à l’avantage d’avoir plus de stabilité dans les mouvements, c’est plus sécurisant.

Ceux à ne pas oublier !

Vous aurez besoin d’un niveau à bulle pour déterminer les lignes droites verticales et horizontales de la pièce dans laquelle vous allez poser le papier peint.

Un fil à plomb permet pour sa part d’afficher verticalement les lés. Il est tout à fait possible là encore d’en trouver dans un magasin de bricolage mais le construire soi-même n’est pas si compliqué : Un objet lourd et une ficelle suffisent ! Associez une craie en bas et vous pourrez faire des traits sur vos murs avant d’y mettre ensuite la tapisserie.

Une roulette à joints est un petit outil qui permet d’écraser les joints entre deux bandes de papier peint. C’est particulièrement approprié pour éviter que ces mêmes bandes ne se relèvent constamment.

Un rouleau à tapissier (!) est généralement en mousse et permet de faire l’intermédiaire entre la brosse à tapissier et la roulette.

Avouez que l’on n’a pas forcément cet ensemble d’outils nécessaires de manière spontanée !

Laissez votre impression