L’isolation acoustique d’une maison par cloisons : Comment procéder ?

De la même manière qu’il est important de procéder à l’isolation des fenêtres, l’isolation acoustique d’un appartement ou d’une maison n’est tout sauf inutile. En pratique, c’est aussi l’occasion de renforcer l’isolation thermique de chacune des pièces. Zoom sur le objectifs et isolants adéquats.

Quels sont les outils utiles à la mise en place d’une isolation acoustique ?

Chez Magasindebricolage.fr, nous attachons de l’importance à l’emploi des bons matériaux et des bons outils. En la matière, vous aurez besoin ici de vous procurer une perceuse, une visseuse (si cette dernière ne le fait pas), une ponceuse orbitale, un fil à plomb, un niveau à bulle, un mètre, une cisaille grignoteuse, une pince à sertir, une scie égoïne, un couteau à enduire, un bac à gâcher, des plaques de plâtre BA 13, des vis trompettes plaque-métal, des chevilles, de l’enduit et de la bande à joint.

Pourquoi est-ce important ?

Lorsque l’on vit en famille, il est important que chaque membre puisse suivre ses activités sans déranger les autres. C’est très fréquent, en effet, que l’un ou l’autre des habitants d’une même maison ou appartement, mène des activités plus ou moins bruyantes. Si vous êtes dans un appartement, les nuisances sonores sont essentiellement les bruits aériens, c’est-à-dire les voix et la musique, les bruits d’impact et les bruits d’équipement. Avec une cloison convenablement isolée, il sera possible pour tout à chacun de travailler dans l’une des pièces en entendant à peine la musique ou le son d’un poste de télévision provenant du local voisin, rendant notamment les voix audibles mais inintelligibles.

Il faut savoir que les isolants thermiques classiques n’ont pas tous la même performance en matière d’isolation acoustique. Si l’on prend le cas des mousses alvéolaires notamment, elles sont bien trop rigides et ne permettent pas à l’air de jouer son rôle (C’est lui qui sera le meilleur isolant en fin de compte). Les fabricants de laine de verre proposent des panneaux à fibres fines et longues conçus pour la protection acoustique et le plus souvent utilisés pour garnir des cloisons légères de plaques de plâtre sur armature métallique, le BA13.

Quelles étapes pour installer une cloison acoustique ?

Après avoir bien débarrassé la pièce, il vous faudra tracer au sol l’implantation de la cloison sur ses deux parements. Repérez la position de l’huisserie de la porte et déposez les plinthes. Ensuite, coupez les rails métalliques à l’aide d’une grignoteuse ou d’une scie à métaux. Vissez-les sur le sol de la pièce en mettant une vis tous les quarante à soixante centimètres.

Dans une seconde étape, marquez la position du rail du plafond au cordeau traceur, en ayant pris des repères à l’aide du fil à plomb. Les deux rails au sol et plafond doivent être dans le même plan, vous vous doutez bien. Ensuite, vissez le rail du plafond cette fois-ci à raison d’une vis tous les soixante centimètres. Il vous faudra utiliser des chevilles adaptées au matériau.

Durant la troisième étape, coupez les montants d’extrémité à la hauteur sol-plafond moins quinze centimètres. Glissez-les dans les rails et fixez-les sur les murs latéraux par vissage, après perçage et chevillage. Il vous faut dès lors continuer le montage de la charpente en mettant en place les montants d’encadrement de la porte, assemblés sur les rails de sol au moyen d’un raccord d’angle. Ce type d’assemblage est généralement serti à l’aide d’une pince à sertir, il peut être toutefois être souvent vissé avec des vis en métal.

Quatrièmement, pensez à mettre en place les plaques de plâtre d’un côté de la cloison. Découpez-les à la hauteur sol-plafond moins treize centimètres. Si vous en avez la possibilité (c’est un travail qu’il vaut mieux réaliser au moins à deux), utilisez un soulève-plaque , pour les bloquer contre le plafond, tout en les vissant sur l’ossature avec des vis trompette autoperceuses distantes de quinze centimètres et enfoncées à au moins un centimètre du bord de la plaque. Posez ensuite l’isolant acoustique et coupez-le à la hauteur de la cloison, plus deux centimètres pour assurer le remplissage idéal.

Afin d’éviter les ponts acoustiques qui sont la pire plaie, l’isolant que vous avez choisi doit être en contact avec les deux plaques de plâtre ; Pour les coupes dans le sens de la hauteur, prévoyez aussi une marge de deux centimètres afin que l’isolant soit en contact avec les deux montants.

Enfin, dernière étape du montage de la cloison acoustique, montez les plaques de plâtre sur l’autre parement de la cloison, sans oublier (!) de décaler les joints d’une demi-plaque par rapport au premier parement. Notez bien ici que la largeur d’une plaque, expliquant notamment les questions de vissage, est de cent vingt centimètres (1,2 m). Effectuez les découpes pour l’imposte et fixez comme précédemment, avec l’aide des vis trompette. Il reste à réaliser les joints entre les plaques à l’aide d’une bande microperforée et d’un enduit spécifique. N’oubliez pas le joint acrylique en pied de cloison.

Quel bruit et quel confort acoustique ?

Dans la vie de tous les jours, les sons sont très nombreux ; le bruit, quant à lui, est estimé en décibels. Les professionnels de l’acoustique distinguent divers types de bruits et essayent de trouver, dans chaque cas rencontré, la meilleure protection possible. Les bruits d’équipement sont par exemple issus du lave-linge, du lave-vaisselle ou encore du réfrigérateur. Les bruits extérieurs proviennent le plus souvent de la route (par exemple la circulation routière). Les bruits d’impacts, qui sont d’un autre type sont essentiellement transmis par le sol. Enfin, il existe des bruits aériens que nous avons déjà évoqué plus haut, estimés là encore en dB(A).

Le confort acoustique est un enjeu de société pour le mieux vivre ensemble. Avec l’ajout de nouveaux matériels d’équipement, la nuisance dans les habitations augmente. Pour optimiser votre confort, commencez par déceler ce qui vous dérange le plus. C’est un bon moyen d’étudier ensuite les solutions pour améliorer votre confort perrsonnel et familial.

X.D