Quelle fixation pour quel type d’accrochage ?

Qui ne connaît pas le célèbre refrain : Mon Dieu, quel bonheur! Mon Dieu, quel bonheur D’avoir un mari qui bricole
Mon Dieu, quel bonheur! Mon Dieu, quel bonheur D’avoir un mari bricoleur ? Mari ou pas mari, il est toujours utile de savoir comment accrocher un tableau ou fixer une étagère...Avant d’aborder les rudiments de base de fixation et d’accrochage, élémentaires au quotidien, il faut vérifier qu’aucune canalisation de gaz ou d’eau ou de câblage électrique ne soit là où vous souhaitez percer. Soit vous avez les plans de votre logement et pouvez vérifier rapidement, soit vous vous en assurer avec un détecteur de métal.

 

Comment accrocher des tableaux ?

Tout comme les colles, il est indispensable de vous assurer du poids de vos tableaux avant de commencer à positionner vos fixations.

  • Comment fixer une cimaise ?

Une cimaise à tableau ou d’exposition est un rail horizontal, en acier ou en aluminium, permettant d’y apposer des fils de suspension ou des crochets verticaux pour suspendre un ou plusieurs tableaux. Une fois la cimaise fixée, vous pouvez changer vos tableaux de place, de hauteur à votre guise sans percer de trous. Les étapes sont très simples. Selon la longueur de votre cimaise, vous reportez les mesures à égales distances sur votre mur et percez alors les trous. Attention à l’épaisseur de la mèche selon le rail ou la moulure. Bien sûr, avant de visser, enfoncez des chevilles à ailettes, sans oublier la rondelle de fixation en plastique pour maintenir le rail. Avant la pose du rail, vissez la rondelle de fixation à l’aide d’un tournevis à cliquet. Plus simple et plus rapide ! C’est alors que vous positionnez le rail entre les rondelles. Un niveau à bulle vous aide à maintenir une horizontalité. Ensuite vous intégrez des fils de suspension sur lesquels vous fixerez des crochets en aluminium qui peuvent supporter un poids allant jusqu’à 5kg. Vous pouvez modifier la longueur du fil de suspension selon le nombre de tableaux ou cadres photos que vous souhaitez accrocher.

Selon le type de cimaise que vous choisissez, les supports diffèrent. A la place de tringles ou fils de suspension, vous pouvez opter pour des crochets verticaux, auquel cas, la cimaise est plutôt une sorte de moulure. Quoiqu’il en soit, vous avez toujours un crochet, qui peut être métallique, qui s’accroche au grand crochet vertical. Le plus petit sert à accrocher le tableau.

  • Quel support utiliser pour accrocher un cadre ou un tableau ?

Pas besoin de dépenser une fortune pour accrocher un tableau. Peut-être que celui-ci vous en a déjà coûté…Mais c’est un investissement ! Si c’est un cadre, c’est un peu différent.

Avant toute chose, assurez-vous bien de la fixation du tableau ou du cadre à l’arrière, ainsi que de son positionnement sur le support. Réfléchissez à l’organisation des tableaux à accrocher pour laisser des espaces suffisants entre eux. Reportez ensuite au crayon sur le mur les coins pour l’emplacement. Un niveau à bulle peut vous aider pour rester le plus droit possible. Repérez les accroches des cadres et tracez au crayon les points de perçage. Procédez ensuite au perçage avec une mèche adaptée (en général, 6 à 8 mm). Enfoncez alors une cheville (grille ou à ailettes) dans laquelle vous positionnez le crochet qui va maintenir le tableau. Si vous ne parvenez pas à bien enfoncer la cheville, vous pouvez vous servir d’un marteau. Voilà, il ne reste plus qu’à accrocher votre tableau ou votre cadre.

L’installation d’une étagère

  • Comment positionner une étagère avec des équerres ?

Les équerres ont bien la forme de leur nom. Elles ne sont pas chères. La méthode d’installation avec ce support est très facile. Certes, elle n’est pas la plus élégante parce que les équerres, à moins d’être fines et en or, sont loin d’être les supports les plus décoratifs. Mais ils sont efficaces ! C’est idéal par exemple pour des étagères de cellier ou de dressing fait-maison. Dans un premier temps, à l’aide d’un niveau à bulle, vous tracez au crayon l’emplacement des trous à percer. Si vous utilisez des chevilles (conseillées), placez-y les vis, sur les équerres et vissez avec une visseuse électrique. Manuellement, vous risquez de passer plus de temps. Positionnez le nombre d’équerres nécessaires selon la longueur de la réglette ou de l’étagère. Parfois 2 suffisent, parfois 3. Placez ensuite l’étagère de manière à ce qu’elle soit droite, c’est-à-dire à l’horizontal. Aidez-vous de votre niveau à bulle.Vissez enfin l’équerre à la tablette en prenant la précaution de choisir la bonne longueur de vis pour éviter de passez à travers l’étagère. Ce serait dommage…

  • Comment installer une tablette avec une fixation invisible ?

Hormis la colle, il existe une solution permettant une fixation que l’on ne voit pas. Encore faut-il pouvoir le faire selon le support dont on dispose. En effet, une tablette est généralement très fine. Il ne faut pas qu’elle le soit trop, sinon cette option devient vite compliquée au risque de la casser. Ce dispositif s’appelle une platine. Dans un premier temps, comme pour toute installation, vous reportez les mesures sur mur aux endroits d’accrochage, avec votre niveau à bulle. Puis, prenez une cheville auto-foreuse qui se visse très facilement dans le plâtre, en utilisant une visseuse. Ajustez ensuite votre platine dans laquelle vous positionnez les vis. Elle ne doit pas bouger. La tablette a déjà des trous que vous aviez mesurés avant de percer. Il ne vous reste plus qu’à encastrer la réglette dans la tige de la platine. Le tour est joué ! Pas d’équerre venant perturber la vision. On ne voit rien ! Ce type de support est intéressant pour des pièces à vivre comme le séjour ou la cuisine voire une chambre.

 

On trouve pléthore de dispositif d’accrochage. Selon son budget, l’emplacement des tableaux, cadres ou étagères, vous pourrez opter pour un type d’accroche différent. C’est une question de sensibilité. Cela dit ce type de travaux reste simple à réaliser.

[Total : 0    Moyenne : 0/5]

Laissez votre impression