Choisir un poste à souder pour le soudage à l’arc

Très souvent exploité en serrurerie métallerie, la soudure à l’arc est une pratique de travail qui consiste à fondre des pièces métalliques en contact afin que les éléments ne forment plus qu’un. Il n’est pas utile d’avoir un arc à souder dans ses outils pour commencer le bricolage mais si vous avez ce besoin, nous vous expliquons dans cet article comment choisir.

A quoi ça sert ?

La soudure à l’arc est un procédé qui complète parfaitement la soudure à flamme utilisée pour les travaux de plomberie sur les tubes métalliques de votre cuisine ou de votre salle de bain. C’est très utile notamment pour réparer les outils cassés mais aussi les clôtures, portails et autres garde-corps. Son principe est en réalité très simple ; Il consiste à porter au point de fusion deux pièces métalliques pour les agglomérer, le tout grâce à un apport de métal.

Et cela marche : Le poste à souder crée un court-circuit entre le métal et l’électrode pour former un arc électrique. Attention , la chaleur approche ici les 1200 degrés, formant également un cordon de soudure tout à fait visible et plutôt disgracieux. C’est bien entendu un procédé qui fonctionne sur des pièces de métaux similaires, les professionnels appelant cela « la soudure autogène ». Le fer avec le fer, l’acier avec l’acier, l’aluminium avec l’aluminium… Comme le métal d’apport est de même nature que celui des pièces à souder, il fond simultanément. Il existe sur le marché des grandes surfaces de bricolage trois types de systèmes, les voici :

Choisir la soudure avec électrode enrobée (dite MMA)

La soudure à l’arc MMA, pour Manual Metal Arc, est probablement le système le plus répandu en bricolage de maison. Un arc électrique apparaît entre les pièces à souder et la baguette de soudage (électrode enrobée). Cette dernière, en fondant, devient l’apport métallique espéré tandis que l’enrobage protège le métal en fusion contre l’oxydation de l’air ambiant. En pratique, il dépose ce que l’on nomme un laitier, c’est-à-dire une sorte de croûte fragile qu’il faut enlever pour découvrir le cordon de soudure tout à fait net et brillant. Pour le néophyte, la difficulté réside dans le fait de maintenir entre les pièces et l’électrode un écartement de l’ordre de deux à trois millimètres ; En effet, il faut avancer de manière régulière et constante pour compenser l’usure naturelle de l’électrode.

Ce type d’arc à souder est un must-have pour les usages plutôt domestiques. Il sera efficace pour les matériaux de type acier, inox ou fonte, mais aussi pour l’aluminium, un peu. Demandez conseil au vendeur de votre magasin de bricolage. Parmi les avantages constatables, la simplicité d’utilisation est probablement le premier point. Le fait que l’arc à souder MMA puisse s’utiliser à l’intérieur comme à l’extérieur est le second réel avantage. Mais au registre des inconvénients dans ce chois, il réside la formation du laitier évoquée plus haut ; Celui-ci doit être nettoyé à chaque changement d’électrode.

Souder avec un poste semi-automatique

C’est ce que l’on appelle le système MIG-MAG et c’est probablement plus rapide pour souder par exemple des tôles fines. Parlons tout de suite de l’inconvénient : Il est difficile de travailler en dehors de votre maison en raison des courants d’air et, à noter, le coût d’achat est plus élevé. MIG-MAG, cela signifie Metal Inert Gas-Metal Active Gas. L’arc à souder se forme entre les pièces à souder et un fil fusible. Le bain de fusion, quant à lui, est protégé par un mélange gazeux insufflé dans la torche autour de l’arc.

Les professionnels de la soudure utilisent un gaz qui se nomme l’argon (en mode MIG) pour le métal aluminium et un mélange du même gaz avec le CO2 (en mode MAG) pour l’acier ou l’inox. Dans le commerce, vous distinguerez ce type de produit également à l’aspect du fil fusible d’apport en métal qui est une bobine. Ici, plus besoin de changer d’électrode, d’où le gain de temps.

Soudage par courant continu TIG DC

Traduction : TIG DC pour Tungsten Insert Gas et DC pour courant continu. en pratique, c’est le même fonctionnement que pour l’arc à souder MMA. Différence de taille : L’arc est créé avec une électrode en tungstène qui ne fond pas. Le gaz argon interne est insufflé autour de l’arc électrique pour le protéger le bain de fusion. Avantage de taille pour le soudage TIG : Vous soudez sans métal d’apport, simplement e,n faisant fondre les pièces pour les agglomérer. Exception parfois : l’ajout d’une baguette pour le métal d’apport (attention, ce sont celles que vus retrouverez non enrobées dans les rayons du magasin).

Avec ce procédé de soudage, il est possible de traiter l’acier, l’inox, le cuivre, la fonte, l’argent, l’or et le titane même. Simple d’utilisation et très apprécié de nos jours, ce type de système a un succès qui fait que certains postes à souder MMA sont aussi TIG. Probablement l’un des meilleurs choix sur le sujet. Évitez quand même les courants d’air !

Astuce : Pensez à la location pour tester chaque procédé !

[Total : 1    Moyenne : 5/5]

Laissez votre impression