Comment procéder à la rénovation des volets ?

Que ce soient des volets traditionnels à barres et écharpes, des volets persiennés ou des volets pleins à cadre, tous sont soumis aux intempéries et doivent être rénovés régulièrement. L’exposition est un facteur à prendre en compte mais chaque modèle en bois a besoin d’attention dans une maison. Dans ce sujet, nous allons vous donner les clefs pour une rénovation réussie.

De quels outils ai-je besoin ?

Il n’est pas forcément utile d’avoir tous les outils nécessaires chez soi. Cela dit, la périodicité de la rénovation des volets à battants dépend de l’exposition de la maison et du climat régional. Si vous êtes en climat tempéré comme dans le nord de la France, vous aurez de la pluie, si vous êtes dans le Juras, vous aurez de la neige et des vents. Ces éléments climatiques produisent des effets sur le bois. Il en est de même avec la pollution ambiante, ce qui fait que l’on peut intervenir sur des volets parfois tous les deux ou trois ans parfois !

C’est surtout nécessaire lorsque le revêtement commence à se fendiller ou à se cloquer au risque de devoir le cas échéant changer vos volets en sollicitant une entreprise de pose de volets. Pour cela, vous aurez besoin de pinceaux, d’un couteau de peintre, de grattoirs, d’une ponceuse vibrante, d’une cale à poncer, de décapant chimique, de pâte à bois, d’un produit de traitement, de lasure, de laque antirouille également. Enfin, pensez à l’exposition au travail et préférez des endroits aérés où le sol sera d’ailleurs protégé par une bâche. Un ensemble de produits et matériels que vous trouverez bien évidemment dans un magasin de bricolage près de chez vous.

Comment procéder ?

Les volets à battants sont le plus souvent articulés par des pentures. Elles sont droites ou à queue de carpe sur des gonds scellés ou fixés par des chevilles à expansion. La dépose, qui sera la première étape de votre rénovation, est facile ; Il suffit de soulever le battant (Pensez à faire de la place autour de vous car c’est encombrant). Si le battant est fixé par une penture anglaise, il vous faudra dévisser. S’il s’agit de vis de sécurité sans empreinte, il ne vous reste plus qu’à faire la rénovation du volet sur place, sans l’enlever. Songez toutefois à bien aérer dans tous les cas le lieu de travail pour éviter d’inhaler des vapeurs et mettez en place un film plastique pour protéger le sol.

Dans un premier temps, appliquez une bonne couche de décapant chimique à l’aide d’un pinceau sur toute la surface. Utilisez des gants à cet effet. Notez qu’il existe dans les magasins de bricolage des décapants spéciaux pour lasure, parfois en gel. N’épargnez pas les ferrures. Laissez agir le produit pendant au moins quinze minutes. Vous constaterez que la peinture ou le vernis se cloque.

Décapez ensuite le volet à l’aide du couteau de peintre. Utilisez l’outil dans le sens des fibres du bois. Tenez la lame de l’outil bien à plat pour ne pas endommager le bois. Un grattoir sera probablement utile aussi pour les zones inaccessibles, voire un couteau pointu ou une brosse métallique. Le tout ici, sans endommager votre volet et le bois surtout, est d’avoir le produit nu. Rincez ensuite à l’eau claire et laissez sécher.

Lorsque le bois est bien sec, qu’il n’y a plus de trace de décapant, effectuez un ponçage de toutes les parties afin d’avoir une surface nette et lisse. Là encore, utilisez la ponceuse vibrante en suivant le sens des fibres. Pas besoin d’appuyer sur la machine et mettez un abrasif de 80 ou 120 pour avoir une finition de bonne qualité. Les endroits inaccessibles se gèrent ici avec une cale à poncer.

Il est possible à ce stade que vous ayez besoin d’effectuer des rebouchages pour votre volet. La colle à bois est prévue à cet effet ; Le couteau de peintre est votre allié pour l’appliquer. Laissez-la sécher et terminez par un ponçage à la cale.

A présent, vous pouvez appliquer un produit de traitement pour boiseries extérieures dont la fonction sera d’imperméabiliser et de protéger des intempéries. Ce type de liquide a aussi l’avantage d’empêcher la moisissure, les champignons, le noircissement et les attaques des insectes. Les options sont ici nombreuses, demandez au professionnel du rayon de bricolage concerné. Dans tous les cas, il vous faut un produit incolore pour ensuite faire quelques finitions esthétiques.

La finition dans la rénovation d’un volet, justement, peut se faire avec une lasure extérieure acrylique, qui est un produit d’imprégnation teinté et qui a l’avantage de laisser apparaître la veinture du bois du volet tout en le colorant. Cela lutte efficacement contre les UV et les intempéries et sèche rapidement, sans odeur. Pour les ferrures, utilisez une peinture laque antirouille de même nuance, si possible, que la lasure. Deux couches au pinceau seront utiles. Profitez de ce temps de finition pour inspecter également la manière dont sont isolées vos fenêtres.

Laissez votre impression